Menu utilisateur

Pour une résilience des territoires

Pour une résilience des territoires

Ecrit par Dodos-pdf dans Bio-Scène le 18 déc 2018

Statut - En cours de rédaction / Première base de travail avant synthèse à produire pour commencer à communiquer sur la démarche



Partie 1 - L'éveil des dodos en Pays de Fayence ?

ACTION DE LOBBYING-CITOYEN - Pour décélérer à la bonne vitesse / source V. Mignerot
(et ne pas précipiter l’Effondrement)
Objectif : Permettre l'adaptation locale au réel, à travers l’enjeu de résilience communale.

Moyen : niveau expérimental mené sur un premier territoire (en phase de mise en œuvre)
Localisation : communauté de Communes - Pays de Fayence (83-Var)
Extensions géographiques : cette action peut inspirer d’autres initiatives et se partager pour s'enrichir & s'essaimer.



Connaissez-vous "Raphus cucullatus" ?

Pour vous donner un premier indice, c'est un oiseau… de la famille des Pigeons… (un peu comme nous tous qui se faisons plumer par des prédateurs surpuissants)… et qui vivait il n'y a pas si longtemps à l'Île Maurice dans l'Océan Indien ! Peut-être aurez-vous reconnu le Dodo, découvert en 1598 et officiellement disparu moins d'un siècle après sa découverte, avec l'arrivée des Européens sur l'île.

L'éveil du Dodo, métaphore de ce que nous vivons aujourd'hui !

L'espèce Homo sapiens peut être désormais considérée sinon menacée, au moins classée "extrêmement vulnérable" à cause de prédateurs économiques totalement débridés. Il est utile de se (r)éveiller et de nous rassembler en front uni pour mettre en place une stratégie de prise de conscience pour aborder cette 3ème révolution qu'imposent les changements climatiques et l'état de la planète pour mieux partager cet impératif de résilience en dehors de toute forme de précipitation.

Nous mettons sur pieds une action pédagogique de “Lobbying citoyen” pour "interpeller son Maire" dans un but de médiation et de co-construction de vraies adaptations collectives aux enjeux du futur (inspiré de l'action proposée par SOS-Maires)… Et nous proposons de donner comme identité-symbole à cette action :

=> Résilier et évoluer

Se préparer à "RÉSILIER" ses contraintes vis-à-vis du monde actuel (chacun à son rythme) pour "ÉVOLUER" collectivement (sachant qu'il n'y aura probablement pas d'évolution viable sans co-évolution / notre gageure étant de mieux se relier à soi, aux autres et au monde).

Nous lançons donc une démarche coopérative qui puisse permettre :
 

  1. d'associer chaque individu – qui se sent concerné par l'idée de se réapproprier la "démocratie" – à une mise en commun de compétences pour organiser et donner une audience suffisante (et donc un résultat probant) à cette action de "lobbying citoyen",
  2. de rassembler les énergies disponibles pour faire une pédagogie originale (et positive) sur les changements profonds que nous devons opérer mais surtout et avant tout pour préparer localement une résilience territoriale (où chacun peut apprendre en faisant > application pragmatique du principe de co-évolution),
  3. tout en travaillant à essaimer cette initiative en régions (pour répondre à l'urgence - en étant actif à son modeste niveau d'échelle - mais dans une perspective plus vaste que son seul territoire) en changeant concrètement notre rapport à la démocratie pour se positionner en "médiation" comme citoyens force de propositions et "co-décideurs".

Cette métaphore du Dodo nous offre un chemin pédagogique original pour mettre en lumière la gageure que nous avons à relever collectivement afin de ne pas subir la disparition pure et simple de notre humanité (=> évoluer en douceur pour comprendre la notion de résilience et apprivoiser, dans ce cadre, le terme d'effondrement)

Pour en savoir plus sur cette action locale :
Rendez-vous sur notre espace dédié Bio-Scène : > Les Dodos - Pays de Fayence

Pour aller plus loin - Liens externes :
Gravir l’échelle de la conscience – Paul Chefurka
Série Présage #17 - Vincent Mignerot - Environnement, transition, nouveaux récits : faire tomber les mythes

Démarche non mercantile de valorisation de la biodiversité à travers la diffusion des connaissances, la diversité des points de vue et l'usage coopératif du multimédia.