Menu utilisateur

La pensée CECSY

La pensée CECSY

Ecrit par Le Lab Cecsy dans Cecsy le 11 oct 2019

Le Lab CECSY intervient dans un territoire dans l’intention d’accompagner un projet de transition sociétale.

Nous entendons par transition sociétale la trajectoire volontaire qui permet de passer d’une trajectoire tendancielle subie à la recherche de l’inscription dans une direction choisie. Cette transition globale repose sur deux grands constats/réactions :

  • La bio-capacité terrestre est largement dépassée par l’activité humaine, menaçant à court les conditions de survie du règne vivant : nos modes de vie, de construction, de déplacement, de consommation de produits et de services …. doivent être adaptés pour freiner l’empreinte écologique jusqu’à la ramener en dessous de 1
  • Certaines limites écologiques sont dépassées et vont provoquer des conséquences irréversibles que les scientifiques peuvent évaluer (conséquence du réchauffement climatique, de la disparation d’espèces vivantes, de l’acidification des océans…). De plus, l’économie mondialisée reposant sur une extraction croissante des ressources est de plus en plus inadaptée et menacée. Il s’agit donc de prévoir l’adaptation de nos sphères de vie afin de les rendre progressivement résilientes, de les rendre moins dépendantes de l’approvisionnement de ressources existentielles (eau, nourriture, énergie, produits de soins, biens de première nécessité mais également de monnaie)

Notre point de vue est que cette situation critique, une première dans l’histoire de l’humanité, est sans nul doute une occasion unique de provoquer un sursaut de mobilisation locale sans précédent pour reprendre l’avenir en main.

Par notre approche,  nous souhaitons favoriser un regard lucide sur l’état des connaissances en terme d’analyse de risques : dysfonctionnements actuels mesurables et ressentis (humains, sociaux, économiques, écologiques) et dysfonctionnement redoutés tangibles (risques d’effondrements). Et nous souhaitons bien plus encore porter un regard audacieux et courageux sur l’avenir que nous souhaitons. C’est en ce sens que nous parlons de projet de transition désirable, autant attachée à réduire les souffrances actuelles qu’à nous préserver des souffrances à venir. 

Cette solution tenable s’incarne dans la recherche de symbiose. Dans la richesse des interactions, des coopérations entre la sphère publique, économique, associative et celle des habitants. Calquée sur le vivant, l’ensemble des coopérations entre les personne ,les activités et les écosystèmes permet tout à la fois l’efficience et la résilience

Ces projets de transitions ne peuvent qu’émerger du local, du territoire, à l’échelle où les différents acteurs peuvent se parler et croiser leurs désirs, et tendre vers une vision partagée. C’est pourquoi nous parlons de projet de territoire en transition sociétale.   C’est à cette échelle, celle des communes et des communautés de communes.

C’est pourquoi, nous osons parler d’une transition heureuse pour le plus grand nombre et qui pourrait largement profiter aux territoires ruraux, évidents berceau de la résilience (surface alimentaire, sources en eau, surface énergétique, disponibilité du foncier pour organiser des communs)… !

Démarche non mercantile de valorisation de la biodiversité à travers la diffusion des connaissances, la diversité des points de vue et l'usage coopératif du multimédia.