Menu utilisateur

Vulpes vulpes

Groupe

Commentaires

 

Les traditions sont encore parfois vivaces…

Voilà un animal qui a bien mauvaise réputation. Considéré comme le « chasseur de poulailler » par excellence, le Renard roux (Vulpes vulpes) est à l'origine de nombreuses superstitions.

Pour se protéger de ses attaques et l'éloigner des volatiles, les gens avaient recours à divers procédés. Par exemple, les fermières portaient, le jour de la Saint-Jean, leur plus belle poule dans la forêt en conjurant le renard de bien vouloir épargner le reste de leurs bêtes.

D'autres éleveuses préparaient une omelette de 12 œufs qu'elles coupaient en quatre parts et plaçaient à chaque angle de l'enclos en se signant d'un signe de croix et en criant trois fois : "Renard, v'là ta part, prends-la et n'y reviens pas" ! Des méthodes ancestrales qui perdurent encore dans certaines régions de France.

Recherche

568 résultat(s)

Pages

Démarche non mercantile de valorisation de la biodiversité à travers la diffusion des connaissances, la diversité des points de vue et l'usage coopératif du multimédia.