Menu utilisateur

Curculio glandium

Groupe

Commentaires

Le Cyrano des coléoptères !

C'est un roc ! C'est un pic ! C'est un cap ! Que dis-je, c'est un cap ? C'est une péninsule ! Non Monsieur, c'est un rostre ! Certes il est d'une taille démesurée, mais il n'en reste pas moins très utile. Les antennes sont insérées sur cet organe, ainsi que les pièces buccales situées à l'extrémité.
Ce Balanin des glands (Curculio glandium) se sert de ces dernières pour perforer les glands - à l'instar de son proche cousin, le Curculio nucum, qui lui s'attaque aux coques des noisettes non matures (d'où son nom vernaculaire de Balanin des noisettes). Une fois le trou formé, ce petit coléoptère y dépose un œuf. Celui-ci va se développer à l'intérieur, et lorsque la graine tombera, c'est une larve qui sortira et ira se réfugier sous terre. Maintenant vous connaissez l'identité de ceux qui sont à l'origine des glands ou des noisettes véreuses !

Recherche

880 résultat(s)

Pages

Démarche non mercantile de valorisation de la biodiversité à travers la diffusion des connaissances, la diversité des points de vue et l'usage coopératif du multimédia.