Menu utilisateur

Bonne décennie 2020-2030

Bonne décennie 2020-2030

Ecrit par Macquetos dans Bio-Scène le 11 Jan 2020

2020, cruciale à tout point de vue

Cela fait des décennies que les multinationales développent des stratégies pernicieuses pour asservir le vivant et l'humanité. Le fait est qu'ils bouclent le derniers chapitre avec l'aide forcée d'une multitude d'États et de citoyens/consommateurs complices, ou bien de malheureux exploités partout dans le monde.

Et il se trouve que la seule réaction pragmatique pour tenter de contrer ceci – bien que ce soit pour le moins tardif – passera uniquement par la coopération entre les différentes expressions de résistance. Mais le fait est que nous avons encore bien des difficultés à le penser, et encore plus à le tenter.

Une petite vidéo (version pilote) pour proposer des pistes de réponses coopératives afin de faire face collectivement à cette économie prédatrice qui nous envoie dans le mur.

La stratégie proposée :
> organiser un "archipel de la symbiose" pour financer par nous même nos actions de transition, grâce notamment à la notion de lobbying-citoyen et à un accompagnement des organisations et des individus vers leur résilience économique.

Problématique  : comment promouvoir un changement de cap sociétal sous l’angle d’un écosystème (à régénérer), au lieu d’une lutte binaire (« pour ou contre » le « système »)  ?

Proposition de recherche : expérimenter un « déclic de conscience » participant à une mobilisation citoyenne plus efficace pour sortir de notre impasse évolutive actuelle.

Mode opératoire : décliner localement en lobbying-citoyen des Chemins de Trans-Formations vers des "Résiliences locales" :
Transition des consciences • Transition des territoires <

Pour en savoir plus
> La stratégie "Archipel de la Symbiose"
> Passé - Présents et Avenirs possibles

> Lien externe > L'archipel, une notion dont le temps est venu • > En savoir plus sur le Blog de Didier Fradin

Démarche non mercantile de valorisation de la biodiversité à travers la diffusion des connaissances, la diversité des points de vue et l'usage coopératif du multimédia.