Menu utilisateur

Aloe suzannae

Groupe

Commentaires

L’IUCN classe cette espèce en danger critique (CR) c'est-à-dire qu’elle est confrontée à un risque extrêmement élevé d’extinction à l’état sauvage.

Cet aloé arborescent, à l’inflorescence spectaculaire et parfumée est aujourd’hui confiné dans les régions d’Amboasary et Itampolo au Sud et Sud-ouest de Madagascar. Il ne reste de cette plante endémique de l’île que quelques individus adultes dans chaque sous-population et ils ne semblent pas se multiplier. De croissance très lente et se développant sur les dunes parmi les buissons épineux, Aloe suzannae a pâti du mauvais contrôle des brulis allumés par les hommes pour créer des terres arables. Ces dernières années, un programme initié par le jardin botanique de Kew (Grande-bretagne), tente de réintroduire dans la nature de jeunes plants issus de graines collectées sur place.

Recherche

Démarche non mercantile de valorisation de la biodiversité à travers la diffusion des connaissances, la diversité des points de vue et l'usage coopératif du multimédia.