Menu utilisateur

2018-Bardenas-San-Antoñ 2/2

Vivre la biodiversité-Espagne

2018-Bardenas-San-Antoñ 2/2

Ecrit par Macquetos dans Portail Espagne le 31 Jan 2019

Mots-clé :  Cabeza de San-Antoñ  -  Aquila chrysaetos  -  Aigle royal  -  Águila real  -  Golden Eagle 


Du 02 au 05/06/18 - Parc Naturel - Désert des BARDENAS - Communauté de Navarre

Cette région particulièrement aride qui compose le désert des Bardenas Reales fait partie de la "dépression de l'Ebre" qui s'étend d'ouest en est sur plus de 200 kilomètres entre Tudela (Navarre) et Lérida (Catalogne).

Références GPS > 42.106308, -1.381950​

Attention, sur toute la surface du Parc, la circulation est réglementée et nécessite de se renseigner au préalable.


Dans la continuité des premières observations, les passereaux restent relativement présents et de nouvelles espèces viennent compléter une liste déjà bien riche ; 2 Guêpiers d'Europe (Merops apiaster) se posent aux côtés d'une Pie-Grièche méridionale (Lanius meridionalis) sur le sommet d'un petit arbuste. Dans le ciel, en altitude, passage de quelques Vautours fauves (Gyps fulvus) tandis que des Martinets noirs (Apus apus) et quelques Martinets à ventres-blancs (Apus melba) volent à proximité, toujours avec une grande vélocité.

Enfin, le lendemain, j'ai le plaisir de bénéficier d'un véritable festival offert par plusieurs Traquets oreillards (Oenanthe hispanica) qui – pour commencer – sont relativement farouches, mais se prennent progressivement au jeu de la confiance.

   


D'autres espèces sont également visibles, dont certaines un peu plus éloignées car elles préfèrent garder leur distance de sécurité : Tarier pâtre (Saxicola rubicola), Linotte mélodieuse (Linaria cannabina), Chardonneret élégant (Carduelis carduelis), Bruant proyer (Emberiza calandra), Traquet motteux (Oenanthe oenanthe), et ID à confirmer, peut-être une Allouette des champs (Alauda arvensis).

En milieu de matinée, je revois un Aigle royal (Aquila chrysaetos) en vol, qui cette fois-ci, n'est pas harcelé par le Busard… Celui-ci me fait le grand plaisir de venir se poser sur la façade du petit relief qui me surplombe, El Cabeza de San-Antoñ, et qui se trouve à 200-300 mètres de moi. Quasiment immédiatement, un second individu vient également se poser sur le même relief, à quelques distances du premiers.

Apparait alors le Busard des roseaux (Circus aeruginosus) qui fait quelques piqués vers les 2 oiseaux, puis repart d'où il est arrivé… Les deux Aigles restent ensembles (après s'être rapprochés l'un l'autre) et redécollent environ 1h30 plus tard. Magnifique moment de proximité qui m'est offert ! Quelques images vidéos seront présentées après traitement.

Quelques 15 minutes plus tard, ce sont 2 Percnoptères d'Égyptes (Neophron percnopterus) qui arrivent et viennent à leur tour se poser pendant une vingtaine de seconde sur le même emplacement, puis repartent de concert… Là encore, la vidéo a pris la place de la photo et il faudra patienter un peu avant de les découvrir ÷)


Le 04/06/18, les Tariers pâtres (Saxicola rubicola) Traquets motteux (Oenanthe oenanthe) et Traquets oreillards (Oenanthe hispanica) sont encore de la partie tandis qu'une Allouette nd (cf. pispolette ? - Calandrella rufescens) est posée dans le champs de labour à proximité. Une espèce qui, sauf erreur d'identification, est très localisée dans la Péninsule ibérique, occupant notamment les zones de steppes désertiques.

Quand à celle-ci, j'hésites, mais je pense que ce pourrait être une Alouette calandrelle (Calandrella brachydactyla), ID à confirmer.


Passages de pas mal de Vautours fauves (Gyps fulvus) à faible hauteur, qui semblent converger vers une ferme à quelques distances. En observant à la longue-vue, je découvre entre 30 et 40 individus posés sur un toit et qui se concentrent également sur un tertre à proximité. 2 Percnoptères d'Égypte (Neophron percnopterus) sont également visibles. Sûrement une curée (nourriture collective) qui se prépare…

En milieu de matinée, passage à nouveau d'un Aigle royal (Aquila chrysaetos) qui fait une brêve apparition dans le ciel ; puis en fin de journée, c'est au tour d'un Busard Saint-Martin mâle (Circus cyaneus) d'être à sont tour observé (ID à confirmer).


Beaucoup de prudence en cherchant à mettre quelques noms sur la flore photographiée dans les environs, mais qui peut m'aiguiller et m'aider dans mon apprentissage à partir de confirmations ou d'autres pistes qui pourrait m'être proposées par des connaisseurs ÷) :
Aurone femelle (Santolina chamaecyparissus), au centre, espèce non identifiée et à droite, peut-être Vélar fausse giroflée (Erysimum cheiranthoides).

   


Une découverte des environs m'a également permis de croiser ce que je pense correspondre à des Alouettes calandres (Melanocorypha calandra), ID également à confirmer… Celles-ci se trouvaient notamment sur le plateau, accessible en prenant la direction du relief San-Antoñ. C'est l'une des espèces d'alouettes vivant dans les pays méditerranéens tempérés chauds (à l'est, on peut la trouver en Turquie, dans le Nord de l'Iran et en Russie méridionale).

  

L'alouette calandre a vu sa population française diminuer fortement depuis les années 50. Ce même déclin est également observé dans d'autre pays d'Europe, notamment en Espagne.

A noter également sur ce petit plateau, l'observation en vol de Ganga unibande (Pterocles orientalis) toujours plaisant et rare à observer en raison de leur très grande discrétion, ainsi qu'une autre espèce, bien plus commune pour sa part, le Bruant proyer (Emberiza calandra).

 

> Voir toutes les images de "Bardenas-San-Antoñ"
> Voir toutes les images de "Bardenas Real"

Signaler une erreur dans le texte et/ou les identifications

Démarche non mercantile de valorisation de la biodiversité à travers la diffusion des connaissances, la diversité des points de vue et l'usage coopératif du multimédia.