Menu utilisateur

Fiche-Drymarchon corais

Les Fiches BS - Guyane

Fiche-Drymarchon corais

Ecrit par Aye-Aye environ... dans France Equinoxiale le 01 avr 2018

Cliché Antoine Baglan - Drymarchon corais - (Chasseur indigo) - Localité non communiquée - (973-Guyane française).


Statut - En cours de rédaction

Généralités

"Ne me tuez pas ! Je suis une espèce "INOFFENSIVE"

(Certe ! je peux mordre, mais uniquement si je suis importuné…)

Distribution géographique

Son aire de répartition est incluse dans le biome néotropical (vaste, elle s'étend du sud de l'Amérique du nord et entre l'Amérique centrale et l'Amérique du sud).

En Guyane française, Drymarchon corais fréquente les forêts primaires et secondaires, ainsi que les zones savanicoles.

Cette espèce se rencontre également dans le nord de l'Argentine (dans les provinces du Chaco et de Formosa), au Belize, en Bolivie, au Brésil (dans les États d'Amapá, de Rondônia, de Roraima et de Goiás), en Colombie, dans le nord-ouest du Costa Rica, en Équateur, au Guatemala, au Honduras, au Mexique (dans les États d'Aguascalientes, de Tamaulipas et du Yucatán), au Nicaragua, au Panama, au Paraguay, au Pérou, au Salvador, à Trinité-et-Tobago et au Venezuela.


Scène de vie : découvrir l'espèce dans son milieu

Voir toutes les vidéos de Drymarchon corais


Synonymes

 

  • Drymarchon corais corais (Boie, 1827)
  • Drymarchon corais orizabensis (Dugès, 1905)
  • Drymarchon corais rubidus Smith, 1941
  • Drymarchon corais unicolor Smith, 1941

 

Statut de l'espèce en Guyane

Risques de confusions

Bien que les livrées soit relativement distinctes, la confusion de forme générale reste possible avec son proche "cousin", le Spilotes sulphureus - (Chasseur soufré).

Liste des sous-espèces 

Aucune sous-espèce reconnue pour Drymarchon corais.

Sources et liens externes


> Voir tous les médias dans la collection Bio-Scène   •   > "Et moi dans tout ça ?"
> Consulter (ou retourner) à la liste des "Serpents de Guyane"

Démarche non mercantile de valorisation de la biodiversité à travers la diffusion des connaissances, la diversité des points de vue et l'usage coopératif du multimédia.