Menu utilisateur

La forêt xéro-mésophile sur cordon dunaire

Guyane, un patrimoine à valoriser

La forêt xéro-mésophile sur cordon dunaire

Ecrit par Aye-Aye environ... dans France Equinoxiale le 18 oct 2015

Composée d’une végétation plus haute, cette forêt présente à la fois des espèces tolérantes à la sécheresse, comme le Cactus cierge, et des espèces adaptées aux habitats humides, comme le Faux bananier. De part sa localisation en haut du cordon dunaire elle se retrouve sur un sol bien drainé, propice à l’installation d’une flore riche et diversifiée. On y rencontre en effet de nombreuses aracées épiphytes se développant sur les arbustes ou sur les branches hautes des arbres environnants, telles que Monstera adansonii, Philodendron acutatum et Diffenbachia seguine. La strate intermédiaire est elle composée par le Faux bananier (Phenakospermum guianensis), le Palmier Awara (Astrocaryum vulgare), palmier aux fruits rouges, le Mombin sauvage (Tapirira guianensis) ou le Bois baguette (Cocoloba latifolia), aux larges feuilles rondes et gaufrées. Pour plus hautes strates on peut citer le Cactus cierge (Cereus hexogonatus) reconnaissable à ses longues tiges épineuses, ainsi que le Bois encens (Protium heptaphyllum), a la sève odorante, le Balata franc (Manilkara bidentata), l’Arbre à boulet de canon (Couroupita), et, surplombant toutes ces essences, le Courbaril (Hymenea courbaril).

Cette formation forestière abrite de nombreuses espèces d’oiseaux, on peut y trouver le Molothre satiné (Molothrus bonariensis), les Tangaras évêque (Thraupis episcopus), des palmes (Thraupis palmarum) et à bec d’argent (Ramphocelus carbo), le Pigeon plombé (Patagioenas plumbea), le Pic passerin (Veniliornis passerinus), les Bataras rayé (Thamnophilus doliatus) et huppé (Sakesphorus canadensis), le Grimpar talapiot (Xiphorhynchus picus), la Perruche Touï été (Forpus passerinus), l’Ani des Savanes (Crotophaga ani) et plusieurs espèces de tyrans.

Démarche non mercantile de valorisation de la biodiversité à travers la diffusion des connaissances, la diversité des points de vue et l'usage coopératif du multimédia.