Menu utilisateur

Fiche-Xenodon severus

Les Fiches BS - Guyane

Fiche-Xenodon severus

Ecrit par Aye-Aye environ... dans France Equinoxiale le 01 avr 2018

Cliché Roger Le Guen - Xenodon severus - (Xenodon à monocle) - Localité non communiquée - (973-Guyane française).


Statut - En cours de rédaction

Généralités

"Ne me tuez pas ! Je suis une espèce "UTILE ET MENACÉE D'EXTINCTION"

(Attention ! Aglyphe, je sais mordre, mais uniquement si je suis importuné…)

Image hors Guyane - réalisée dans l'Etat du Mato Grosso - (Brésil) - par Pedro Bernardo


Distribution géographique

Son aire de répartition est incluse dans le biome néotropical (mais reste limitée à l'Amérique du sud).

En Guyane française, Xenodon severus fréquente les forêts primaires et secondaires, plus particulièrement les zones de bas-fonds, ainsi que la proximité des cours d'eau. Mais le statut extrêmement préoccupant de cette espèce limite de façon très importante les probabilités d'observations, puisqu'il semble être au bord de l'extinction sur le département.

Cette espèce se rencontre egalement dans le sud du Venezuela, dans le sud-est de la Colombie, dans l'est de l'Équateur, dans le nord-est de la Bolivie, au Brésil (dans les États de Pará et d'Amazonas) et au Pérou (dans les régions d'Amazonas, de Cuzco, de Huánuco, de Junín, de Loreto, de Madre de Díos, de Pasco, de San Martín et d'Ucuyali).

Synonymes

  • Cerastes severus Laurenti, 1768 (synonyme)
  • Coluber breviceps Shaw, 1802 (synonyme)
  • Coluber saurocephalus Wied, 1824 (synonyme)
  • Coluber severus Linnaeus, 1758 (synonyme)
  • Coluber (Natrix) versicolor Merrem, 1820 (synonyme)

Statut de l'espèce en Guyane

Risques de confusions

A priori, aucun risque de confusion avec d'autres espèces Guyanaises.

Liste des sous-espèces 

Aucune sous-espèce reconnue pour Xenodon severus.

Sources et liens externes


> Voir tous les médias dans la collection Bio-Scène   •   > "Et moi dans tout ça ?"
> Consulter (ou retourner) à la liste des "Serpents de Guyane"

Démarche non mercantile de valorisation de la biodiversité à travers la diffusion des connaissances, la diversité des points de vue et l'usage coopératif du multimédia.