Menu utilisateur

Fiche-Erythrolamprus breviceps

Les Fiches BS - Guyane

Fiche-Erythrolamprus breviceps

Ecrit par Aye-Aye environ... dans France Equinoxiale le 01 avr 2018

Erythrolamprus breviceps (Couresse camuse) - Montagne de Kaw - Roura (973-Guyane française).


Statut - En cours de rédaction

Généralités

"Ne me tuez pas ! Je suis une espèce "TOTALEMENT INOFFENSIVE ET UTILE"

Distribution géographique

Son aire de répartition est incluse dans le biome néotropical (exclusivement limitée à certaines zones d'Amérique du sud).

En Guyane française, Erythrolamprus breviceps fréquente les forêts primaires, ainsi que les zones humides.

Cette espèce se rencontre également au Guyana, au Suriname, au Brésil (dans l’État du Pará), en Colombie, en Équateur, au Pérou et en Bolivie.


Scène de vie : découvrir l'espèce dans son milieu


Synonymes

  • Liophis breviceps Cope, 1861 (synonyme)
  • Liophis breviceps breviceps Gorzula & Señaris, 1999 (synonyme)
  • Liophis breviceps canaima Dixon, 1983 (synonyme)
  • Liophis canaima Roze, 1955 (synonyme)

Statut de l'espèce en Guyane

Risques de confusions

A priori, le principal risque de confusion avec d'autres espèces Guyanaises se limite – dans certains cas particuliers de variabilité de morphe – à son "proche cousin" : Erythrolamprus cobella - (Couresse des vasières).

L'un des critères discriminants, typique chez E. breviceps, est la couleurs de la face ventrale qui est rouge en damier, à l'exeption de la queue qui est blanche. Celle de E. cobella, pour sa part, est d'un blanc cassé à jaune, avec des tâches sombres également disposées en damier.

 

Comparer les faces ventrales de E. breviceps à gauche et de E. cobella à droite.


Liste des sous-espèces 

Aucune sous-espèce reconnue pour Erythrolamprus breviceps.

Sources et liens externes


> Voir tous les médias dans la collection Bio-Scène   •   > "Et moi dans tout ça ?"
> Consulter (ou retourner) à la liste des "Serpents de Guyane"

Démarche non mercantile de valorisation de la biodiversité à travers la diffusion des connaissances, la diversité des points de vue et l'usage coopératif du multimédia.