Menu utilisateur

Introduction générale

Sites d'intérêt écologique en IDF

Introduction générale

Ecrit par Aye-Aye environ... dans Smager le 12 oct 2015
Le réseau des « Étangs de Saint-Hubert » (souvent nommés aussi  « Étangs de Hollande ») est constitué de six pièces d'eau importantes qui se trouvent dans le prolongement les uns des autres. On y trouve dans l’ordre l’étang de Saint-Hubert, celui de Pourras, puis Corbet, Bourgneuf, et enfin le petit et le grand étang de Hollande. A ces derniers viennent s'ajouter l'Étang de la Tour, ainsi que celui de Saint-Quentin en Yveline, du Perray, l'Étang des Noés mais également tout une série de cannaux & de rigoles qui permettent à chaque entité d'être reliée aux autres par l'intermédiaire du "Grand Lit de Rivière" :
 

"ce grand ensemble de plus de 600 hectares se définit par ce qui est communément appelé le RÉSEAU ROYAL."

Ancien domaine rattaché techniquement au Château de Versaille, cette zone humide est localisée dans le département des Yvelines (78) en Île-de-France. La disposition de la chaine des Étangs de Saint-Hubert, toute en longueur, fait qu’ils sont situés à cheval sur la commune du Perray-en-Yvelines, des Bréviaires et de Saint-Léger-en-Yvelines. Ceux-ci sont immergés au cœur même du massif forestier de Rambouillet et s’étendent sur une surface d’environ 200 hectares.

"À cet égard, ils constituent le système d’étangs le plus vaste et le plus riche d’Île-de-France et sont classés au titre de la loi de 1930 sur la « protection des monuments naturels et des sites »".

Outre l’aspect paysager remarquable, les étangs et leurs roselières représentent un lieu de nidification pour de nombreuses espèces d’oiseaux. Ils sont aussi une escale indispensable pour les oiseaux migrateurs ainsi qu’un site d’hivernage régulier. Tout au long de l’année, ils abritent donc une faune et une flore riche et complexe dont de nombreuses espèces que l’on peut qualifier de rares en Ile-de-France. À ce titre, au moins huit espèces de végétaux bénéficient d’un statut de protection (dont une espèce au plan national et sept autres au niveau régional (voir chapitre 3 / flore).

Malheureusement, depuis une vingtaine d'années, le site pâtissait d’une détérioration de sa végétation et les dérangements de la faune n'étaient pas non plus totalement négligeables. D’autre part, les risques de dégradation de la qualité des eaux pourrait, à terme, devenir une menace importante pour la conservation de l’ensemble de ce milieu humide ce qui, bien sûr, compromettrait l’avenir des espèces qui lui sont inféodées.

C'est pourquoi le Smager – Syndicat Mixte d'Aménagement et de Gestion des Etangs et Rigoles – a entrepris une série d'actions pour reprendre la main en matière de gestion de la Biodiversité et de protection des patrimoines historiques.

Démarche non mercantile de valorisation de la biodiversité à travers la diffusion des connaissances, la diversité des points de vue et l'usage coopératif du multimédia.