Menu utilisateur

Les acteurs du territoire, les outils et les métiers d'antan

(43)-Saint Julien d’Ance

Les acteurs du territoire, les outils et les métiers d'antan

Ecrit par Karine Bontemps dans Saint-Julien-d'Ance le 16 mai 2020

Article en cours de construction

Les dentellières

La Haute Loire est un haut lieu de la dentelle.

Dès la fin du XVIIème siècle des marchands de dentelles exercent sur la commune de St Julien d’Ance.

Pour tout savoir sur les origines et la dentelle du Puy en Velay, consultez le site très bien documenté.

Selon eux, au XVIIIème nous voyons au travail de nombreuses « filles de carreaux » à St Julien, elles deviendront dentelleuses au XIXème siècle et enfin dentellières au XXème siècle.

Des anciennes cartes postales attestent des couviges de saint Julien d'Ance : Le couvige (du latin « cum vicinus », « entre voisins ») est un grand rassemblement annuel de dentellières et de brodeuses. Un rendez-vous incontournable des artisans de ce métier d'art, inventé dans la région il y a plusieurs siècles.

En 1838, la Société des sciences, art et commerce du Puy avait donné à Théodore Falcon une prime de 160 Francs à partager entre 12 ouvrières des communes de St Julien d’Ance (dont Jeanne Marie Bernard et Rose Triouleyre).

Nous avons la chance d'avoir un bénévole à l'association dont la grand-mère était dentellière à Triolaire et a reçu un prix international des dentellières.

Marie Robin dentellière à Triolaire

diplôme dentellière Marie Robin

Marie Robin, née en Juillet 1906 et décédée en 1989 a laissé derrière elle des cartons, des dentelles et son précieux prix qui nous aident à conserver la mémoire de ses précieux travaux.

Les dessins étaient tracés par des artistes spécialistes sur des bandes de carton, recouvertes d'enduit rouge brique qui se fixaient sur la roue. Les cartons étaient fournis par les marchands de dentelles.

carton de dentellière

Les dentelles se fabriquaient à l'aulne (120 centimètres), autrefois elles étaient blanches, écrues ou noires.

Aulne de dentelle

Elles fabriquaient aussi des cols, des naperons, des carrés, des portes serviette,...

Porte serviette en dentelle

Grâce à son petit fils, Philippe Robin, nous avons aussi une photographie de la loupe qui permettait aux dentellières de mieux s'éclairer : 

une sorte de carafe sphérique en verre transparent fin, qui remplie d’eau, agissait comme une loupe

Le moulin d'Ancette possède un carreau de dentellières entièrement restauré par l'association des dentellières de Craponne sur Arzon.

Carreau de dentelles

A quelques kilomètres du moulin, à Craponne sur Arzon, très connu également pour ses dentellières, une artiste polonaise Nespoon a décoré le mur du monument aux morts, en 2021 pour tracer les mémoires de ce savoir faire d'antan.

NeSpoon Dentelle

 

Un joli poème pour ne pas les oublier

Poème dentellière Théodore Botrel

Les sabotiers

Pour en savoir plus sur les sabotiers, découvrez les photos des outils de nos ainés et sabotier, en cliquant ICI 

Et admirez un ancien sabotier en action grâce à l'@INA, voir la vidéo

https://www.facebook.com/watch/?v=979319465803390

Les forgerons

Les paysans

Les apiculteurs

Historien de l'association

Michel Goguely

 

Les président.e.s

Les femmes

A la ferme, les femmes travaillaient principalement à la traite et à la transformation du lait en beurre ou fromages.

Elles gardaient également les vaches, aux champs, un ouvrage à la main (tricot, couture, dentelle, racommodage,...)

Elles travaillaient aussi à la basse cour et vendaient les productions de volailles et oeufs aux marchés de Saint Pal et de Craponne.

Souvent les familles cohabitaient entre plusieurs générations.

Les travaux ménagers, bien sur, étaient sous la responsabilité des femmes ainis que la garde et l'éducation des enfants.

Démarche non mercantile de valorisation de la biodiversité à travers la diffusion des connaissances, la diversité des points de vue et l'usage coopératif du multimédia.