Menu utilisateur

Chapitre I - Situation biogéographique

Sites d'intérêt écologique en IDF

Chapitre I - Situation biogéographique

Ecrit par Aye-Aye environ... dans Smager le 12 oct 2015

Localement…

Situés au centre du Bassin Parisien, cette série d’étangs repose sur de vastes plateaux sédimentaires constitués de formations de type secondaire et tertiaire (calcaires, craies, argiles, sables, grès…), dont certaines, comme les limons, sont très favorables à l’agriculture. Ce sol fertile, couplé à un relief relativement plat, permet donc une exploitation intensive des terres, avec la mise en place de pratiques agricoles (zones cultivées et élevages).
Ces conditions (sol, climat, relief) sont également propices au développement de forêts caducifoliées dont l’une des plus connue en Ile-de-France est le massif de Rambouillet, dans les Yvelines (78) avec celle du massif de Fontainebleau, en Seine-et-Marne (77).

Plus globalement

Cette grande étendue d’eau fait partie du biome des forêts tempérées (décidue et mixte). Le chêne (Quercus sp), le bouleau (Betula sp), le charme (Carpinus sp), le hêtre (Fagus sp) et l’érable (Acer sp) sont les essences les plus représentatives de la strate arborée. Cette vaste zone biogéographique se caractérise par une forte diversité liée à une végétation abondante.
Parallèlement, les étangs de Hollande font partie intégrante de l’écozone paléarctique. et du Biome d'eaux douces des Étangs et des Lacs.
Plus spécifiquement, ils appartiennent au domaine atlantique et subissent donc l’influence d’un climat dit «tempéré», caractérisé par des hivers doux à froids et des étés chauds. La pluviométrie demeure assez importante tout au long de l’année.

Démarche non mercantile de valorisation de la biodiversité à travers la diffusion des connaissances, la diversité des points de vue et l'usage coopératif du multimédia.