Menu utilisateur

La Flore de Saint Julien d'Ance

(43)-Saint Julien d’Ance

La Flore de Saint Julien d'Ance

Ecrit par Karine Bontemps dans Saint-Julien-d'Ance le 16 mai 2020

 

La flore de Saint Julien d'Ance est très riche.

Lors de vos visites du moulin, selon la saison, vous découvrirez presque 100 espèces différentes qui nous entourent dans ce havre de paix.

On y trouve en particulier de nombreuses fleurs et des arbres majestueux ainsi que des plantes aquatiques surprenantes. Et bien sur quelques céréales.

On peut distinguer la végétation du bord du bief pour laquelle l'eau joue un rôle très important, de la végétation des alentours et des hauteurs de Saint Julien d'Ance.

 

Les arbres : 

L'erable sycomore : présent sur la plage d'Ancette avant d'arriver au moulin.

 

 

Tilleul , Tilia platypoulos,le tilleul à grandes feuilles 

Majestueux, sur le parking, à gauche de l'entrée du moulin, on ne peut pas manquer le tilleul et ses fruits odorants dont nous pouvons fabriquer de délicieuses tisanes :

 

 

Poirier

En entrant dans le jardin du moulin, une très acienne poirière, ou poirier qui fait encore quelques poires :

Le sureau, avec ses beaux fruits noirs, Sambucus nigra

 

Bouleau

Malus sylvestris, le pommier, et ses petites pommes sauvages

 

 

Marronier

Frêne

Hêtre

Aulne ou Vergne

Fruits de l'aulne

 

Orme champêtre

chêne

Noisetier

 

Pinus sylvestris, le pin sylvestre d'Auvergne

chèvrefeuille à baies

Groseiller

Eglantier

 

Des saules qui ont les pieds dans l'eau

 

 

 

Les plantes aquatiques : 

- la renoncule aquatique,  

 

- la callitriche,

 


Des céréales

Blé

Orge

 

Les fleurs

Le Sarrazin qui n'est pas une céréale

 

L'odorante Reines des Près, le long du bief, les pieds dans l'eau, aux vertus médicinales et méllifères.

 

 

- l'ortie, grande ortie et aussi le lamier blanc.

L'ortie est excellente en soupes et en jus : au début de la saison, en Juin, ateliers de fabrication et de degustation de la soupe d'ortie.

 

L'Oseille

La colchique

des tournesols

Bleuet

des coquelicots

 

des chardons

 

Primevère

Pissenlit

Primevère officinale ou coucou

L'Ancolie cornette

Pulmonaire

 

Consoude

Les anémones des bois

- la stellaire,

- la doronic d'Autriche,

grande lysimaque

 

Laitue sauvage

La pimprenelle

- la balsamine des bois ,

 

- la prele des champs,  

 

- la berce commune,

Berce

- l'iris des marais,

 

Plantain lancéolé

Centaurée

- la bugle

 

- les narcisses,

 

Le trèfle

 

Les Fougères

 

La digitale

Thym serpolet

Epilobe

Orpin

Genêt

 

Molène Bouillon blanc

Molène lychnitis

Jarosse

  • Et aussi
  • le lamier blanc
  • le gaillet gratteron,
  • l'antrisque,  
  • la valériane,  
  • l'angélique,
  • le salsifis des prés,  
  • De la bruyère
  •  

  • Sans oublier Le Chanvre

Le pays de Craponne était parsemé de nombreux "Chenviers", lopins sur lequels on cultivait du chanvre.

Cette plante à tige droite et à feuilles palmées était utilisée pour sa graine (le chénevis) et pour sa fibre textile : le chanvre.

Le moulin d'Arzon avait une meule pour fouler les tissus de chanvre pour les comprimer et les resserer.

 

Pour aller plus loin dans la découverte des arbres et de la flore, n'hésitez pas à retrouver notre partenaire, Charlie Braesch, du Goût des sauvages, qui vous accompagne à la découverte des plantes.

 

Démarche non mercantile de valorisation de la biodiversité à travers la diffusion des connaissances, la diversité des points de vue et l'usage coopératif du multimédia.