Menu utilisateur

Falco tinnunculus

Les fiches BS - Espèces

Falco tinnunculus

Ecrit par Aye-Aye environ... dans Bio-Scène le 19 oct 2015

LES FICHES BS - ESPÈCES

Le Faucon crécerelle

CLASSIFICATION

Règne : Animalia (Animal)
Classe : Aves (Oiseaux)
Ordre : Falconiformes (Faucons)
Famille : Falconidae (Falconidés)
Genre : Falco

DESCRIPTION

Taille : 31 à 37 cm,
Envergure 68-82 cm,
Poids : 135 à 250 g (mâle), 155 à 315 g (femelle) 

Le Faucon crécerelle est un Faucon de petite taille, il peut se confondre avec le Faucon crécerellette (Falco naumanni) dont la taille varie de 29 à 32 cm, mais il se caractérise par :

  • Son corps mince
  • Son dessus brun-roux parsemés de taches noires
  • Son dessous blanc-jaunâtre fortement tacheté de noir
  • Sa calotte gris-bleu chez le mâle, brun-rouge chez la femelle
  • Son oeil foncé, avec le cercle orbital jaune
  • La naissance du bec jaune
  • Ses joues, menton et gorge blancs
  • Ses ailes pointues aux rémiges primaires noires
  • Ses pattes jaunes, aux ongles noirs
  • Sa queue longue possédant une barre terminale noire soulignée de blanc, gris bleu chez le mâle, brun-roux barrée de noir chez la femelle
  • Sa voix : une série rapide de « ki-ki-ki-ki… » aigus et brefs

REPARTITION

Le Faucon crécerelle est présent partout en Europe, sauf en Islande. Dans le reste du monde, il est présent en Asie boréale et tempérée et en Afrique (sauf au Sahara et dans les forêts tropicales).  Il niche partout en France depuis le niveau de la mer jusqu’à 2400 m d’altitude. En hiver il descend au-dessous de 1000 m d’altitude. 

Lors d’hivers rigoureux, les individus du Nord-Est sont migrateurs jusqu’en Afrique du Nord.

HABITAT

  • du littoral aux montagnes, jusqu’au cœur des villes

Le Faucon crécerelle affectionne, pour la chasse, les prairies ou cultures, il évite les grandes étendues forestières.

COMPORTEMENT

Le Faucon crécerelle est un des rapaces les plus communs d’Europe. Il existait près de 50.000 couples en France en 1995 et 2.500 couples en Ile de France en 1995. Il protège son territoire de reproduction des congénères qui osent s’y aventurer, par de vives attaques aériennes. Il peut se poster à l’affût sur des fils électriques ou des pylônes. Il vole avec des battements d’ailes rapides et courts. Son vol stationnaire, comme accroché dans le ciel, lui vaut l’appellation de vol en «Saint-Esprit» (l’axe de son corps est à 45 degrés avec sa queue déployée rabattue vers le bas).

RÉGIME ALIMENTAIRE

Le Faucon crécerelle se nourrit de petits rongeurs (principalement de campagnols), de gros insectes, de lézards et de petits passereaux.

REPRODUCTION

Le Faucon crécerelle niche dans de vieux nids de Corvidés et de Rapaces qu’il modifie selon ses besoins, dans des trous d’arbres, des rochers, des falaises, sur des cathédrales ou des bâtiments. La ponte se fait d’avril à mai, et comporte 4 à 6 œufs. L’incubation dure 27 à 31 jours et le séjour des jeunes au nid 28 à 32 jours.

BIBLIOGRAPHIE

  • « Le guide ornitho », Lars Svensson, Killian Mullarney, Dan Zetterström, Peter J.Grant, Delachaux et Niestlé, 1999, 2000, Paris.
  • « Rapaces diurnes et nocturnes », Jürgen Nicolai, Editions Nathan, Paris 1995.
  • « Tous les oiseaux d’Europe » de B.Bruun et al., Editions Bordas.
  • « Inventaire de la Faune de France », Muséum d’Histoire Naturelle,  Editions Nathan, 1995.
  • « Inventaire de la Faune menacée de France », Muséum d’Histoire Naturelle, Editions Nathan, 1994.

Démarche non mercantile de valorisation de la biodiversité à travers la diffusion des connaissances, la diversité des points de vue et l'usage coopératif du multimédia.