Menu utilisateur

Les Biomes aquatiques

Faire connaitre la biodiversité

Les Biomes aquatiques

Ecrit par Aye-Aye environ... dans Bio-Scène le 12 oct 2015

L’eau est partout, elle recouvre les trois quarts du globe et sans elle, la vie telle que nous la connaissons n’aurait pu exister et se développer. De la même manière que nous ne pourrions pas survivre aujourd’hui si elle venait à nous manquer, puisqu’elle est indispensable au maintien de la diversité biologique (et donc de notre chère espèce !).

D'où vient l'eau de pluie ?

Saviez-vous que la pluie, celle qui arrose nos champs, remplit nos lacs et nos fleuves  provient de l’eau des océans qui s’évapore ? Tout cela fonctionne très bien : après être tombée au sol, l’eau de pluie alimente des réserves d’eau souterraines (la nappe phréatique), tandis que le surplus remonte à la surface, ruisselle vers les fleuves qui se jettent en mer ou dans les lacs qui s’évaporeront à nouveau ! Partout où l’on trouve de l’eau, qu’elle soit douce ou salée, trois catégories d’organismes vivants forment sa biocénose* : le phytoplancton, le zooplancton et les poissons.

Écosystèmes marins ou d’eaux douces présentent donc des critères communs. Par exemple, l’oxygène. Cet élément est indispensable à la vie de ces biomes. Les poissons comme les Hommes ont besoin de cet oxygène pour vivre, et ce gaz est également primordial dans l’épuration des milieux aquatiques.

L’oxygène est fourni par le phytoplancton (micro-organisme végétal en suspension dans l’eau) qui, tels les végétaux supérieurs, est capable de faire de la photosynthèse et donc de libérer de l’O2. Mais l’oxygénation de l’eau provient aussi de la dissolution de l’oxygène atmosphérique, et elle est donc favorisée quand l’eau est fortement brassée (cas des eaux courantes. ex. cascades). Ce plancton végétal est donc à la base des écosystèmes aquatiques, qu’ils soient marins ou dulcicoles. Vient ensuite le zooplancton qui, comme l’indique son nom, est d’origine animale, et se nourrira du phytoplancton, et sera ensuite consommé par des animaux dits « supérieurs » (poissons…). Cette chaîne alimentaire est valable quelque soit l’écosystème.

Comme pour les Biomes terrestres, les Biomes aquatiques peuvent naturellement à leur tour se décomposer en 2 grandes catégories et en plusieurs sous-ensembles :

Démarche non mercantile de valorisation de la biodiversité à travers la diffusion des connaissances, la diversité des points de vue et l'usage coopératif du multimédia.