Menu utilisateur

…et d'autres formes encore

Quelques mécanismes de la biodiversité

…et d'autres formes encore

Ecrit par Aye-Aye environ... dans Bio-Scène le 28 oct 2015

Il existe encore bien d'autres formes de mimétisme dont certaines ne sont que temporaires dont des réponses effrayantes à une menace :  par exemple l'apparition d'ocelles sur le corps de l'animal. Il a été montré que ce motif avait un pouvoir repoussant.

Détail de l'aile de Saturnia pyri, le Grand paon de nuit, à l'ocelle effrayante pour le prédateur
Ci-dessous, le papillon complet…

 

En cas de danger, cette sauterelle-feuille d'Amérique du sud, tourne le dos à son prédateur et ouvre ses ailes aux motifs colorés pour intimider l'agresseur.


On peut aussi citer le mimétisme reproductif…

permettant d'attirer les femelles en imitant les proies. Par exemple les abeilles-orchidées d'Amérique du sud qui émettent une odeur similaire à celle des orchidées. Cela attire les femelles et favorise donc la reproduction. Les œufs de coucou dont l'apparence est très proches de ceux de l'espèce hôte traduisent aussi un mimétisme reproductif puisqu'il permet le suivi des jeunes.

Enfin, chose qui peut paraitre incroyable…

pour ceux qui pensent que les végétaux ne sont que des "légumes" : en mai 2014, une publication dans Current Biology révèle qu'une même tige de la Vigne caméléon (Boquila trifoliolata / source Wikipedia) peut prendre l'apparence des feuilles de différentes plantes sur laquelle elles s'accroche, afin d'échapper à l'attention des prédateurs. Les scientifiques cherchent à comprendre ce mécanisme encore jamais observé, qui permet à la plante de « reconnaître » et de copier l'apparence des plantes qu'elle rencontre lors de sa croissance.

 

Les deux formes de feuilles de la même espèce de Vigne-Caméléon – Boquila trifoliolata –, qui s'adapte en copiant celles du support sur laquelle et se trouve…
by scott.zona - Licensed under CC BY 2.0 via Wikimedia Commons

Démarche non mercantile de valorisation de la biodiversité à travers la diffusion des connaissances, la diversité des points de vue et l'usage coopératif du multimédia.