Menu utilisateur

Martes martes

Les Fiches BS

Martes martes

Ecrit par Aye-Aye environ... dans Bio-Scène le 20 oct 2015

LES FICHES BS - ESPÈCES

La Martre • Marte des Pins

CLASSIFICATION

Règne : Animalia (Animal)
Classe : Mammalia (Mammifère)
Ordre : Carnivora (Carnivore)
Famille : Mustelidae (Mustélidé)
Genre : Martes

DESCRIPTION

Taille : tête et corps 36 à 56 cm,
Queue 17 à 28 cm,
Poids : 800 à 1600 g

La femelle est un peu plus petite que le mâle. La Martre se caractérise par :

  • Son corps allongé
  • Son pelage brun à brun-roux
  • Une tache jaunâtre (bavette) sur la gorge, la poitrine, et jusqu’entre les pattes antérieures, où elle finit en pointe
  • Sa tête triangulaire
  • Ses oreilles plus longues et plus larges que celles de la Fouine
  • Son museau noir
  • Ses pattes assez longues comparé aux autres Mustilidés
  • Sa plante des pieds très velue
  • Sa grande queue touffue
  • Une communication effectuée par frottement de ses glandes anales contre les branches et les buissons.

REPARTITION

La Martre est présente en Asie et en Europe, à l’exception de la péninsule Ibérique et d’une partie des îles Britanniques. En France, on la trouve partout, sauf sur le littoral méditerranéen, le littoral Atlantique et la majeure partie du Sud-Ouest. Elle est rare et irrégulière dans la moitié occidentale de la France, mais abondante dans le quart nord-est et le centre du pays, ainsi que dans les Alpes et les Pyrénées jusqu’à la limite supérieure des forêts (2000 mètres d’altitude). Elle est sédentaire.

HABITAT

  • Forêts de résineux
  • Forêts de feuillus
  • Forêts mixtes
  • Falaises et autres lieux rocheux découverts (surtout là où le putois a disparu)

La Martre évite souvent les clairières dans la journée, et généralement se tient à l’écart des habitations. 

COMPORTEMENT

La Martre est surtout crépusculaire et nocturne, mais cela ne l’empêche pas, en été, d’être active le jour (mais, en général, seuls les jeunes et leur mère se déplacent dans la journée). Adaptée à une existence arboricole, elle est très agile : elle se déplace rapidement dans la cime des arbres, les grimpe de façon saccadée, comme l’Ecureuil roux, en enserrant le tronc ou les branches.

Elle se déplace aussi beaucoup à terre quand elle chasse, en sautillant, avec le dos bombé. Son déplacement peut ressembler à celle d’un Lièvre ou d’un Renard, mais quand la Martre chasse, elle zigzague alors que pour un déplacement direct, elle va d’un gros arbre à un autre avec, souvent, un arrêt à la base de chacun.

Les essais d’élevage ont échoué : la maturité est tardive, les portées faibles, et la reproduction très difficile en captivité.

RÉGIME ALIMENTAIRE

Solitaire en dehors de la reproduction, la Martre est carnivore, insectivore et frugivore. Elle mange surtout des campagnols (20 % à 80 % du régime selon la saison et la région), des musaraignes (5 %), des campagnols roussâtres et des mulots en petit nombre. Le lapin peut remplacer les campagnols s’il est abondant. D’avril à septembre, les passereaux forment jusqu’à 30 % du régime (merles, grives, pinsons, troglodytes, mésanges, etc.), mais elle se nourrit aussi de pigeons, et de pics qui sont chassés toute l’année. D’avril à septembre, 10 à 20 % du régime alimentaire est composé de batraciens et en août et septembre, de nids de bourdons. En été, elle mange beaucoup de coléoptères et de fruits. En hiver, les cadavres forment 30 à 40 % de son alimentation.

REPRODUCTION

La Martre s’abrite dans un arbre creux (sous les racines, dans les souches), dans les vieux nids d’Ecureuil, les grands nichoirs (pour chouette, par exemple), les nids de Pic noir, ou les crevasses de rochers. Elle s’installe parfois dans un bâtiment (par exemple un grenier de maison de campagne pour élever ses petits)

Les abris sont dispersés dans son domaine vital. Une demi-douzaine sont fréquentés régulièrement et beaucoup d’autres le sont une seule fois ou irrégulièrement.

La maturité sexuelle est à 15 mois pour la femelle, 27 mois pour le mâle. La période de rut est en juillet-août. La gestation dure 28 à 30 jours pour certains individus et 63 jours pour d’autres. Les naissances ont lieu en avril-mai et donnent une portée annuelle de 3 petits. Les jeunes ont les yeux fermés à la naissance. Ils sortent du gîte à 2 mois environ, sont indépendants à 6 mois. Seule la femelle s’occupe des petits. L’infanticide est signalé.

BIBLIOGRAPHIE

  • « Guide complet des mammifères de France et d’Europe », D. Macdonald, P. Barrett, Editions Delachaux et Niestlé, Paris 1995.
  • « Mammifères d’Europe, Helga Hofmann », Editions Nathan, Paris 1995.
  • « Inventaire de la Faune de France », Muséum National d’Histoire Naturelle, Editions Nathan, 1995.

Démarche non mercantile de valorisation de la biodiversité à travers la diffusion des connaissances, la diversité des points de vue et l'usage coopératif du multimédia.