Menu utilisateur

Les Savanes

Faire connaitre la biodiversité

Les Savanes

Ecrit par Aye-Aye environ... dans Bio-Scène le 12 oct 2015

La savane herbeuse au pied de l'Ol Doinyo Lengaï en Tanzanie.
by Celia Nyamweru, St. Lawrence University, Canton, New York - From U.S. Geological Survey; "Photograph by Gordon Davies, courtesy of Celia Nyamweru, St. Lawrence University, Canton, New York.". Licensed under Public Domain via Wikimedia Commons


Ces régions intertropicales sont caractérisées par l’alternance d’une saison sèche propice aux incendies (ensoleillement fort et air sec) et d’une saison humide (fortes pluies). Les savanes font partie des zones dites « semi-arides » de la planète.

Plaine semi-aride dominée par les hautes herbes et parsemée d’arbres

Pour résister à plusieurs mois de sécheresse, certaines espèces d’arbres ont acquis la possibilité de stocker l’eau dans leur tronc. Au contraire, les herbacées ne survivent pas à la saison sèche. Il faut attendre le retour des pluies pour les voir renaître de leurs graines.

Ces écosystèmes, en dépit de conditions climatiques difficiles et d’une végétation relativement pauvre, sont complexes et abritent une biodiversité élevée.

La savane est une formation végétale composée principalement de plantes herbacées vivaces de la famille des Poacées (Graminées : Andropogon, Pennisetum…). Ces vastes prairies ont une végétation arborée réduite. Selon la densité d’arbres (Acacias, baobabs, euphorbes), on parle de savane « herbeuse, arbustive et buissonnante », de savane « arborée », puis de forêt claire (ou savane boisée).

Les savanes sont le paradis des grands herbivores : zèbres, buffles, antilopes, girafes, éléphants… sont les emblèmes de ces milieux. La présence de ces animaux attire de nombreux prédateurs : lions, guépards, léopards, hyènes… Les restes de leurs repas constituent une grande partie du régime alimentaire de charognards tels que les vautours et les marabouts.

Les insectes pullulent aussi dans cet écosystème : criquets, sauterelles, scarabées… Les plus connues étant les termites dont les constructions (termitières) peuvent atteindre des tailles impressionnantes : de 5 à 10 mètres pour les plus grandes.

Sans oublier la faune aviaire qui tire profit de l’abondance de ces insectes : autruches, outardes, quéléas…

L’homme habite également dans les savanes, et s’il n’a pas toujours respecté ce milieu (incendie, braconnage, monoculture, etc.) il découvre aujourd’hui comment le préserver et vivre et harmonie avec lui. L’agro-écologie est une discipline qui propose de nouvelles solutions de culture respectueuse de l’environnement et viables pour les exploitants.

Démarche non mercantile de valorisation de la biodiversité à travers la diffusion des connaissances, la diversité des points de vue et l'usage coopératif du multimédia.